On avait pourtant dit stop

Publié le par Pupucefreewoman

On avait pourtant dit stop

Avant de vous parler des poules, il faut quand même que je vous parle d'hier. Parce qu'on avait dit stop. On avait dit non, merci, à plusieurs personnes. Parce que ça suffisait, parce qu'il faut bien se mettre des limites, faut être raisonnables quand même.

Et puis il y a dix jours, un papy s'est arrêté et je ne sais pas moi, j'étais pas réveillée, ou c'était un emberlificoteur de première, ou les deux. J'ai dit oui avant d'avoir réalisé que je le disais.

Donc hier, nous avons passé une heure à courir à trois dans un grand enclos, pour réussir finalement à charger une fine équipe de sacs à bêtises qui sont venus grossir notre déjà balaise fine équipe. Un renfort de quatre, voire plus, nous le saurons dans quelques mois, parce qu'il y a un gars dans cette équipe-là. Tous bien jolis, tous bien mignons, certains franchement pas habitués à être approchés, d'autres plus accessibles...

Nous les avons installés deux par deux dans les boxes le temps qu'ils déstressent un petit peu. Le petit bouc était complètement paniqué, il me rappelle Rikiki à son arrivée. Il est bien joli en tout cas. Rapidement, nos biquettes sont venues faire leurs curieuses...

Les nouveaux, malgré leur stress, sont captivés par les habitants des lieux. Par le foin aussi, ils n'oublient pas de remplir leur bidon !Les nouveaux, malgré leur stress, sont captivés par les habitants des lieux. Par le foin aussi, ils n'oublient pas de remplir leur bidon !Les nouveaux, malgré leur stress, sont captivés par les habitants des lieux. Par le foin aussi, ils n'oublient pas de remplir leur bidon !
Les nouveaux, malgré leur stress, sont captivés par les habitants des lieux. Par le foin aussi, ils n'oublient pas de remplir leur bidon !

Les nouveaux, malgré leur stress, sont captivés par les habitants des lieux. Par le foin aussi, ils n'oublient pas de remplir leur bidon !

On avait pourtant dit stop

Nous les avons détachés ensuite et laissés dans les boxes. Évidemment, vu leur taille, ils n'ont eu aucun mal à en sortir en sautant par-dessus les portes. Il va falloir songer à rehausser la séparation gars-filles, parce que les deux chèvres beiges sont très grandes et les deux autres sont montés sur des ressorts et sautent avec une facilité déconcertante. Nous ne sommes pas habitué à cela avec nos "razmoquettes" !

Mon prochain chantier : des enclos adaptés à ces nouveaux arrivants. Demain il va falloir séparer le joli petit bouc de ses copines afin qu'il rejoigne les autres gars. Je sens qu'on va s'amuser...

Commenter cet article

sereine 05/01/2016 20:27

19 !
Heureusement que je suis + rigide que toi et que je sais respecter mes lois internes.
En même temps vous êtes 2 deuxpattes, méééé tout de même !!!

Pupucefreewoman 05/01/2016 23:47

On va s'occuper des coucougnettes de ces messieurs prochainement, ça n'est plus gérable !

France 04/01/2016 19:10

Ouf ! Tu ne pourras jamais voir un animal abandonné sans le recueillir ! bientôt vous n'aurez plus assez de place !! Bonne année à toi et ton époux.

frany 03/01/2016 21:00

d'autres poilus.... ben dis donc ça va faire du boulot... j'avais vu dans les deux-sèvres, pour empêcher les chèvres de sauter, ils mettaient un triangle de bois autour du cou.... si ça marche ???? je ne sais pas
bonne année en vue.

anne-marie 30/12/2015 09:52

Qu'elles sont belles - j'adore les animaux aux pelages clairs.
Bonne journée

caramelou 29/12/2015 20:47

ça vous en fait combien ?? elles sont super grandes !

Pupucefreewoman 29/12/2015 22:10

19... sans compter bien sûr les surprises qu'elles gardent bien au chaud dans leur bidou... Je pense qu'en février nous aurons des naissances :-)