Et pendant ce temps-là chez les chevaux...

Publié le par Pupucefreewoman

Bibi et Loulou se la coulent douce
Bibi et Loulou se la coulent douce

Je manque de temps pour répondre à vos messages (je suis en formation jusqu'à mi-juin pour voir si je pourrais mener à bien un projet qui me tient à coeur) mais sachez que je les lis tous et qu'ils me font bien plaisir ;-)

Et du coup, voici des nouvelles des chevaux !

Comme on peut le deviner sur ces photos, Bibi et Loulou n'ont que faire de ma visite :-)Comme on peut le deviner sur ces photos, Bibi et Loulou n'ont que faire de ma visite :-)
Comme on peut le deviner sur ces photos, Bibi et Loulou n'ont que faire de ma visite :-)

Comme on peut le deviner sur ces photos, Bibi et Loulou n'ont que faire de ma visite :-)

Une fois la clôture électrifiée de cette partie du pré remise en état par leur humble serviteuse (!), Bibi et Loulou on entamé un broutage long et méthodique de tout ce qui pouvait s'y manger. Pour le plus grand plaisir de leurs petits voisins tous mignons tous choupinoux.

Me reste encore l'autre moitié du pré, avec le sous-bois, à clôturer sérieusement afin qu'ils s'y goinfrent allègrement !

La clôture moribonde ravigotée et les deux blonds
La clôture moribonde ravigotée et les deux blonds

De leur côté, les gros s'occupent du petit pré, dont il a fallu refaire une partie de la clôture là aussi. Tout à la main, ça fait les bras et je ne sens pas le moisi c'est moi qui vous le dit !

Et voilà ma grande et belle qui s'incruste sur la photo, il ne s'agirait pas de l'oublier :-)

Et voilà ma grande et belle qui s'incruste sur la photo, il ne s'agirait pas de l'oublier :-)

Et pendant ce temps-là chez les chevaux...

Valentin est atteint de DERE (dermite estivale récidivante des équidés), une sensibilité aux piqûres d'insectes qui le pousse à se gratter de la tête à la queue, les crins et les poils disparaissant progressivement, jusqu'au sang (ce qui ne l'empêchera pas de continuer de se gratter). C'est un peu moins pire en hiver mais ça ne s'arrête jamais vraiment pour Valentin. Un peu comme les chats sensibles aux piqûres de puce.

Une saloperie quoi, il faut bien le dire.

Le collier sur la photo ne semble absolument rien faire pour l'aider, je vais essayer un autre produit trouvé dans le commerce. Le produit pour bovin dont ils parlent dans le lien associé à "DERE" je l'ai déjà utilisé mais effectivement j'ai fini par arrêter. Quant aux couvertures moustiquaires je n'en n'ai pas trouvé à sa taille et j'ai une petite idée de ce qu'il en ferait de toute façon !

Mais on va bien trouver la combinaison de produits qui le soulageront, je ne désespère pas !

Et pendant ce temps-là chez les chevaux...

Aujourd'hui jour férié, j'ai attaqué la rénovation de la clôture de la butte en vue de mettre les gros dessus d'ici la fin du mois. Comment dire, ya du boulot !

Enlever les vieux piquets tous pourris, remonter des piquets neufs jusqu'en haut de la butte en remplacement, les enfoncer à la cloche et refixer les cinq niveaux de fil dessus. Et par endroit, s'enfoncer dans un roncier...

Repérer le fil du haut et le suivre à traver la haie qui a pris ses aises...

Repérer le fil du haut et le suivre à traver la haie qui a pris ses aises...

Oui vraiment la haie s'est bien amusée ici... A mon tour hein ;-)

Oui vraiment la haie s'est bien amusée ici... A mon tour hein ;-)

Ah tiens, un piquet encore debout !

Ah tiens, un piquet encore debout !

Le suivant par contre...

Le suivant par contre...

On lève la tête, on pose ses outils et on profite de la vue. Le châtaignier commence tout juste à se réveiller.

On lève la tête, on pose ses outils et on profite de la vue. Le châtaignier commence tout juste à se réveiller.

A ce stade j'avais fait ça.

A ce stade j'avais fait ça.

Restait encore ça du roncier... Aaargh...

Restait encore ça du roncier... Aaargh...

Et pendant ce temps-là chez les chevaux...

Quand j'ai finalement posé mes outils pour la journée dans l'optique me reposer promener les chiens et ramasser trois brouettes d'herbe pour les chèvres, je n'étais pas mécontente du travail accompli.

Il reste beaucoup à faire, mais tout ce qui est fait n'est plus à faire, n'est-ce pas ! ;-)

Commenter cet article

Zoé 06/05/2016 21:39

C'est sûr qu'il y a de quoi t'occuper! Chevaux et biquettes vont avoir un beau festin quand tu auras fini de clore! Bon courage!

anne-marie 05/05/2016 23:54

ben dit dont tu sais occuper des jours fériés - Tu dois bien dormir après
j'espère que tes projets aboutiront
Bisous

Clo de Tahiti 05/05/2016 23:26

J'espère de tout cœur que tes projets quels qu'ils soient aboutissent.
Ça en fait du boulot tout ça. Faudrait embaucher les chèvres pour t'aider dans les ronces.
Bon courage pour la suite. Bisous

Clodetahiti 06/05/2016 00:28

Ah ben oui, j'imagine bien les chipies :)

Pupucefreewoman 05/05/2016 23:33

Oui c'est le but, que les chèvres s'occupent ensuite des ronciers, mais il faut d'abord pouvoir poser du grillage à mouton sinon, c'est l'aventure vers l'infini et au delàààààà pour les chipies hihi

MiC 05/05/2016 23:26

aaaaah, des nouvelles des chevaux !
dis donc, tu sais occuper tes jours de congé, toi
y'aurait pas moyen de lâcher les biquettes là-dedans ? tu leur apprends à brouter droit et hop.... non ?

Pupucefreewoman 05/05/2016 23:38

Parfois je peux poser le grillage à mouton à l'extérieur et faire manger les chèvres à l'intérieur pour ensuite réinstaller le grillage à l'intérieur une fois tout nettoyé. Mais là nan. On va y arriver, avec le temps et un peu d'huile de coude, à ce que les chèvres puissent en toute sécurité (sans pouvoir s'échapper quoi) débroussailler régulièrement tous les terrains et compléter le broutage des chevaux. ;-)