Les quatre fers en l'air

Publié le par Pupucefreewoman

Avec les fortes pluies, j'avais fini par rentrer loulou dans la stabulation, son coupe-vent n'étant vraiment pas suffisant pour le protéger des intempéries. Bref, le but c'était qu'il soit bien, protégé, en sécurité.

...

Raté. Raté raté raté.

 

Oui, vraiment raté.

Oui, vraiment raté.

J'ai eu le nez creux ce matin-là en allant direct jeter un oeil dans la stabulation avant de faire mon petit tour habituel avec des chienchiens. Et là je trouve mon pov Loulou en vrac dans la paille, les quatre fers en l'air. Il avait l'air paniqué, mais bien content de me voir arriver. Il est coincé dans un creux un peu mou, certainement depuis des heures. Il est fatigué.

Après l'avoir rassuré autant que possible, j'ai couru chercher Chèrétendre et ses bras costauds parce que toute seule, impossible de relever mon petit papy.

Avec le licol et la longe je tire, Chèrétendre pousse, et Loulou s'appuie sur nous pour essayer de se relever. Une fois. Deux fois. Au bout de la troisième, il arrive enfin à se tenir debout. Il chancèle, vacille, il tremble des quatre membres, marche comme un crapaud, manque de s'écrouler. Il bave du sang, je commence à m'inquiéter. Et puis non, rien de trop grave, il s'est mordu la langue dans l'effort. Il parvient à se stabiliser. Tout son côté gauche est souillé, son oeil tuméfié. Il a dû s'acharner pendant des heures à essayer de se libérer de son piège.

Dans son petit box à quelques mètres de là, Daisy ne dit Bèèèè. Elle l'a certainement vu se débattre et appeler à l'aide pendant des heures et semble marquée.

Un peu de réconfort pour notre valeureux Loulou.
Un peu de réconfort pour notre valeureux Loulou.

Un peu de réconfort pour notre valeureux Loulou.

Il a mis quelques jours à se remettre de sa mésaventure. Son oeil est presque revenu à la normale et il peut à nouveau se servir de son genoux gauche.

Rendez-vous est pris avec un vétérinaire équin/dentiste/osthéo dans quinze jours pour un bilan complet des quenottes, des guiboles et de tout tout le Loulou.

En attendant on le chouchoute autant que possible. Il est tombé deux fois cette année, dans des creux et dans l'impossibilité de se relever. Il va falloir réfléchir à un environnement "old Loulou friendly", sans trou, sans bosse, où il pourra se mouvoir sans risque du haut de ses 31 ans.

A suivre...

Commenter cet article

France 02/12/2016 10:56

Pauvre papy ! Vous allez bien vite trouver une solution, j'en suis persuadée car vous avez une imagination débordante quand il s'agit de soigner vos animaux

Pascale et Caline 30/11/2016 20:11

Le pauvre Papy Loulou ! Mais je ne doute pas que vous allez lui trouver une "chambre de retraite" tout à fait adéquate.

anne-marie 28/11/2016 10:17

Pauvre Loulou - heureusement que chez toi ma ménagerie est chouchoutée - Bon rétablissement vieux pépère
Bisous

Clo de Tahiti 28/11/2016 00:38

Le pauvre, heureusement que vous êtes là. Vous trouverez ce qu'il lui ira bien

Josiane 27/11/2016 23:49

Le pauvre .....heureusement que tu y est allée. Les petits vieux, grands ou petits il faut leur faire des aménagements.....