Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Discrimination ordinaire – anti-végétarisme

Publié le par Pupucefreewoman

Octobre 2007. J’avoue ma naïveté de végétarienne non militante. Sachant que quasiment tous les chevaux de trait de ce pays finissent à l’abattoir, j’avais pensé en vadrouillant sur un forum dédié à nos chers équidés, avoir un peu de répit quant aux incessants assauts publicitaires : « la viande rouge, ça rend l’homme viril », « donner de la viande à vos enfants, ils auront le poil plus brillant et seront plus intelligents (et accessoirement vous aimerons encore plus) ». 

Que neni. En en-tête trône régulièrement une publicité pour le Centre de (dés)information sur la Viande*.

La remarque ayant déjà été formulée dans une petite rubrique appropriée, intitulée le « Fonctionnement du forum », j’y ai brièvement ajouté mon ressenti, et ne m’attendais évidemment pas à la suite… Mais je le rappelle, je suis bien naïve.

L’agressivité est venue en premier, sous la forme d’un règlement de compte avec une pratique dégoûtante régie par des gens intolérants, réac et hystériques : les Végétariens et leur dangereux Végétarisme. C’était violent, hurlant et sans appel.Cette agressivité émanent de la « mascotte » de l’équipe, et moi, pauvre folle, rendant réponse sans prendre en compte cette immunité, j’ai observé ensuite un phénomène somme toute bien courant : l’effet de groupe. Ni une ni deux, une cascade de reproches divers et variés se déversait. De l’incompréhension par-ci, du y’en a marre par là, du pôv mascotte à qui j’ai – honte à moi- causé beaucoup de tracas, encore. Enfin, du déni de parole et de la ridiculisation de la défense de la cause animale pour couronner le tout.

Voilà. Le sujet, de part la rubrique dans laquelle il était placé, n’invitait en aucun cas au débat. Et pourtant, le lynchage a bien eu lieu, en meute et à grand renfort de clichés préhistoriques. Tout y était, en trois pages, tous les procédés qui, dans notre société, alimentent la discrimination ordinaire, au même titre que le racisme ou le sexisme.

Je n'ai pas à me cacher, ni à avoir honte de quoi que ce soit, et n'ai pas l'intention de me taire. Et c'est un minimum.

 

* Outre le fait qu’ils invitaient jusqu’à il y a peu de temps les cavaliers à envoyer leurs chers compagnons d’une vie à la boucherie (passage que je ne trouve plus aujourd’hui sur leur site), ils nous informent que la race humaine a survécu parce qu’il mange de la viande (sous-entendu : consommer de la viande rend intelligent). Surprise par cette version, j’ai posé la question directement auprès de leur service communication. Ils m’ont répondu qu’il s’agissait en fait d’une théorie… La nuance n’est pas négligeable, mais j’imagine bien qu’elle n’est pas très vendeuse, et c’est bien cela le plus important.

Publié dans Dans la nature

Partager cet article

Repost 0