Pause fauteuil

Publié le par Pupucefreewoman

 

 

Fauteuil 2juin13

 

Ici tout va bien. On dort, on court, on chasse, on mange... Et on redort.

 

Sinon, ça fait ooooh bien trois mois, trois mois et demi, que Charlemagne est reparti. Ya pas à dire, c'est plus fort que lui. Peut-être reviendra-t-il encore cette fois-ci. J'espère...

 

Publié dans Les chats de la maison

Commenter cet article

dieudeschats 05/07/2013 15:51


Ca ne doit pas être facile pour toi  Je croise les doigts pour qu'il rentre en bonne forme - ou même qu'il passe en
coup de vent quelques fois durant l'été, pour que vous sachiez au moins que tout va bien !

Pascale et Caline 08/06/2013 20:17


Sympa, cette pause fauteuil ! Mais c'est un fauteuil perdu pour les zhumains, du moins pour un certain temps, voir un temps certain ! Quant à Charlemagne, croisons les doigts pour qu'il vous
revienne encore une fois, sain et sauf.

Pupucefreewoman 14/06/2013 17:06



Oui espère bien le revoir. Déjà qu'il va rater cette année son rappel de vaccin, prévu pour les jours prochains



caramel 06/06/2013 21:04


Oh mince ,j'espère qu'il ne lui est rien arrivé !!je croise les doigts pour son retour .


Les autres ont l'air bien relax .

Pupucefreewoman 07/06/2013 13:03



J'espère qu'il est dans le coin en train de se prendre pour un gros chat sauvage... Et qu'il va revenir pour l'hiver



anne isabelle 06/06/2013 07:40


tu t'asseois ou?


avoir un chat fugueur c'est embetant mais en même temps il vit sa vie comme il l'entend!!!


bises

Pupucefreewoman 07/06/2013 13:02



Je ne m'asseois pas


C'est sûr, je ne vais pas leur reprocher d'aimer la vie libre à la campagne, c'est moi qui les y aie ammenés ! S'il est heureux, je le suis aussi . Bon je m'inquiète un peu quand même, de temps en temps...



Sereine 05/06/2013 22:55


C'est très long trois mois , mais avec lui ... on peut y croire.

Pupucefreewoman 07/06/2013 12:59



Oui, s'il revient, c'est que ce sera désormais son rythme de vie, chez nous l'hiver, ailleurs dans la nature le reste de l'année. S'il est heureux comme ça, hé bé je m'y ferai