Tchao Valdéa

Publié le par Pupucefreewoman

 

Voilà, c'est fini. Valdéa nous a quittés lundi soir, entourée et chérie. Un dernier geste pour l'aider à partir, c'est tout ce que nous pouvions encore lui offrir.

Tout a flanché d'un coup, après une dégradation progressive et silencieuse : reins, foie, taux de sucre, anémie, plus rien n'allait. Et elle était si fatiguée. A bout. Au bout.

 

La maison semble vide d'un coup. La cuisine. Le couloir. Le canapé. Gally s'y blottit parfois, l'air si triste. Notre "bus" qui manoeuvrait dans la maison au gré de ses envies n'est plus garé en plein passage, ne nous barre plus la route. Une libre circulation déroutante.

 

Plus de ronflement, plus de vent dans les babines qui nous faisait toujours rire. Plus de poignées piégées ou de lassos baveux brandis comme des étendards. Plus de douches événementielles.

 

Valdéa c'était une aventure. Un périple minutieusement organisé pour aller la chercher. Un retour inoubliable, ou nous riions aux éclats dans la voiture parce que le gros nounours ronflait très fort à l'arrière et lâchait des caisses terribles. Nous roulions fenêtres ouvertes, et la Seat n'a plus jamais senti la Seat depuis ce jour-là...

 

Valdéa était maligne. Elle était tranquille, prenait le temps de réfléchir, et trouvait des solutions à ses problèmes. Ouvrir les portes pour aller où bon lui semblait, passer par-dessus la barrière pour enfant, pour aller dormir sur notre lit...

 

Valdéa aimait prendre la tengeante en promenade. Elle semblait lente mais ne l'était pas et tout en nous faussant compagnie, elle tournait la tête et nous regardait de loin l'appeler et lui faire des signes, et accélérait dans la direction opposée.

 

Dès que nous nous arrêtions de marcher, d'un coup elle était par terre, sur le dos, et nous invitait à lui gratouiller le ventre et le poitrail. Dans le salon, dans la cours ou au beau milieu de la route.

 

Valdéa c'était une bouille de nounours qui attirait tout le monde, adultes et enfants.

 

La sieste était un art chez Valdéa, un art sonore.

 

Valdéa n'aimait pas les croquettes et nous lui en avions servi quelques kilos avant de comprendre que les pâtes faisaient son régal. En matière de gourmandise, elle aimait tout un tas de choses. Toujours du naturel...

 

Valdéa avait peur des chevaux depuis que Valentin l'avait poursuivie un jour qui restera gravé dans nos mémoires. Nous la revoyons encore, au grand galop, essayer d'échapper à Valentin. Elle gesticulait beaucoup plus qu'elle n'avançait vraiment et c'était hillarant.

 

Le jour où Gally est arrivée, le visage de Valdéa s'est illuminé comme jamais. Valdéa était une incroyable bonne pâte... et une carpette parfaite. Les journées ensemble furent parfois épuisantes mais tellement chouettes.

 

Il nous reste le souvenir de tous ces beaux moments de balades, sur la route ou dans les prés, sur la buttela vue était imprenable, ou ailleurs...

 

Valdéa était tout cela et tellement plus encore. C'était un être remarquable, solaire, de ceux qui laissent à jamais leur empreinte dans nos coeurs.

 

 Elle va beaucoup nous manquer...

 

Génération récup 3 13jan13

 

Publié dans Mimi et Louloute

Commenter cet article

sereine 26/05/2014 18:54


Je ne viens pas souvent chez toi, mais quand je viens "j'avale" des dizaines d'articles, et je me sens un peu chez toi.


aujourd'hui, je descends les articles et je suis de + en + inquiète : où est Valdéa.


Et voilà j'arrive à l'anonce que je redoutais de plus en plus.


 


Infiniment striste.

Pupucefreewoman 27/05/2014 11:37



Je fais la même chose chez toi


Oui Valdéa nous a quittés il y a deux mois, elle a laissé un grand vide chez nous



Martine27 07/04/2014 11:18


Je viens tout juste de voir la mauvaise nouvelle. Quelle tristesse elle était tellement mignonne cette grosse mémère. Mais avec vous elle a connu une magnifique fin de vie, si je me souviens bien
quand elle est arrivée dans votre petit paradis elle n'était pas en grande forme. Elle a connu le bonheur auprès de vous

Waldo 23/03/2014 23:50


Je suis le blog grace à ma maman, et j'aime lire les péripéties de la tribue... Valdéa va me manquer


Courage

France 23/03/2014 19:57


Que c'est triste ! Je m'attendais un peu à cette nouvelle suite à ton dernier post mais... Je pense très fort à vous tous Galy comprise.

la vieille 21/03/2014 09:57


elle va nous manquer  à nous aussi....


vous lui avez donné tellement de bonheur et de tendresse que tout son être vous disait "merci" quand elle vous regardait...je suis désolée de son départ et je comprends votre manque
...courage à vous à bientôt