Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les statistiques (1)

Publié le par Pupucefreewoman

Je me suis amusée à regarder les stats de mon blog et en particulier les mots clés qui ont fait atterrir malgré eux les internautes ici. Aujoud'hui, on a :

-         moteur google « tika pilou » : mince, qui c'est qui connaît assez mes chats pour taper leur nom dans google ? ? ah ah ah  les petits malins ces chats, je laisse l'ordi allumé l'après-midi, et à tous les coups ils s'en servent, et pas que pour se coucher sur le clavier, ça doit chatter dur tiens quand je suis au boulot.

-         moteur google « roti de poulain » : eurk ! C'est pas vrai. Y en a qui cherche des recettes sur le net pour pouvoir se bouffer du rôti de poulain... Ya eu aussi www.toile.com pour des côtelettes d'agneau, et encore sur google, construire un barbecu pour griller un agneau entier. En tout cas, z'ont pas dû être déçus de l'accueil ici. Je me souviens de mon p'tit billet d'humeur sur le poulinophagisme, le lapereauphagisme et autres déviances phagiques (ça existe pas , phagique, mais j'fais c'que j'veux, de toute façon aujourd'hui c'est mon anniversaire alors).

-         moteur google « en500a » : quelqu'un d'autre sur terre connaît cette moto ?! Quoi, je ne serai pas donc la seule à conduire une Kawa EN500A ?!!

-         moteur google « blog de severine » : hé oui, comme on dit, ya pas qu'un âne qui s'appelle Martin

-          moteur google « est ce que les chat perdu reviennent» : ben moi j'attends toujours mon Virgil... Pâ revenu. Trois mois quand même qu'il est parti... Mon p'tit Crocro

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0

Le livre de Chaussette

Publié le par Pupucefreewoman

Un livre se referme. Un beau livre de 8 ans, qui raconte l’histoire de Chaussette, une jolie minette couleur siamois, avec de grands grands yeux bleus et de grandes grandes moustaches blanches.

Nous n’avons pas lu les premières pages de ce livre, celles des six  premiers mois, car nous l’avons trouvé à ce moment-là de sa vie. Mais quel bonheur de lire ce livre.

Dommage qu’avec ces livres d’amour, l’histoire soit à lecture unique. Impossible de ranger le livre dans la bibliothèque une fois lu et le reprendre un an après. Les pages se désagrègent au fur et à mesure de la lecture. Une page est lue, elle disparaît, et une nouvelle page apparaît pour être lue et disparaître à son tour.

Jusqu’au moment où l'on a attendu la page suivante et qu’elle n’est pas apparue. La couverture s’est refermée, en même temps que les beaux yeux de Chaussette. C’est à ce moment seulement que l’on a su que l’histoire était finie.

J’ai adoré cette histoire…

Publié dans Les chats de la maison

Partager cet article

Repost 0

Chèvre vs Chevaux

Publié le par Pupucefreewoman

Miss Daisy, la chèvre (naine) 60 cm de haut les poils hérissés. En face d’elle, en train de manger leurs granulés dans leurs seaux, Quassia, 1,65 m et Urlevent, 1,50 m au garrot, les chevaux.

Ni une ni deux, Miss Daisy va trouver Quassia d’un pas décidé (toujours), plonge sa tête dans son seau  à lui et commence à manger ses granulés ! Quassia ne bronche pas. Pire, il abandonne son seau de granulés à la biquette !

Quelle caractère cette Miss ! Haute comme elle est, et c’est elle qui fait la loi. Je sens qu’elle va mener mes chevaux par le bout du nez…


Publié dans Chevaux au pré

Partager cet article

Repost 0

Miss Daisy la petite diablesse

Publié le par Pupucefreewoman

Bien décidée à ne pas me laisser envahir plus longtemps par les ronces (je ne suis pas très à jour dans l’entretien des prés, il faut dire), je suis partie à la rechercher de la débroussailleuse idéale : une chèvre. Je ne voulais pas de chèvre naine, mais une vraie grande chèvre, parce qu’une chèvre de 40 cm de haut, dans 1,5 ha de pré, ça va pas le faire.

Et bien j’ai eu ni l’un ni l’autre. Pas naine, mais pas grande chèvre non plus, Miss Daisy est arrivée par un beau matin de janvier. Toute tremblante du voyage en camionnette, la voilà attachée au bout d’une chaîne (beurk) dans le pré, en attendant d'avoir un bel enclos en clôture électrique… Mon chèrétendre me dit aujourd’hui : tu sais, si elle était attachée, et qui plus est, avec une chaîne, c’est p’t’être qu’il y avait une raison…
Depuis son arrivée, je lui ai effectivement fait un bel enclos électrifié qu’elle s’est empressée de détruire. Après plusieurs tentatives infructueuses, je décide de l’installe avec un super système de cordes : 10 mètres de corde au sol reliée à deux piquets et sur laquelle coulisse une corde de 20 mètres, pour lui donner un bon périmètre d’action.
Un matin, j’arrive au pré : plus de Miss Daisy. Les cordes sont restées par terre, sans chèvre au bout. Mince c’est pas vrai. Oooohhééé, Miss Daisy, oooohhééé. Et je retrouve ma Miss Daisy installée dans la réserve de foin des chevaux, grimpée en haut du tas de botte, et qui m’accueille toute contente ! Mince elle arrive à défaire les mousquetons…

Bon du coup elle est en liberté avec les chevaux, qui sont plutôt contents de l’avoir avec eux d’ailleurs. Je crois qu’elle a un faible pour mon grand Quassia…
Côté débroussaillage, effectivement, les ronces, elle les aime. Même la feuille de ronce d’hiver toute dure est mangée avec délectation. Cool.

On va s’attaquer maintenant à lui construire un abri rien que pour elle, un abri plus adapté que celui des chevaux dont l’accès n’est qu’une grosse mare de gadoue quand il pleut.Bienvenue Miss Daisy !

Publié dans Chevaux au pré

Partager cet article

Repost 0

Perdu chat Quartier Solvardière (44)

Publié le par Pupucefreewoman

Samedi 18/11/06. J’ai fait sortir les chats pour une dernière balade dans le jardin avant l’hiver. Virgil n’est jamais revenu.

Le soir même, on a parcouru à pied les rues de notre quartier, pour vérifier s’il s’était fait tué par une voiture ou non. On ne l’a pas trouvé. Dans les semaines qui ont suivi sa disparition, j’ai prévenu la fourrière (il est castré et tatoué FCX884), les vétérinaires, la police municipale, j’ai passé des annonces sur une vingtaine de sites internet gratuits et sur les deux principaux journaux locaux. Des affichettes avec la photo de Virgil ont été distribuées dans les boîtes aux lettres de notre quartier, et collées dans les petits commerces du coin. Une annonce est aussi passée dans le journal de l’école du quartier. Quelques personnes ont appelé pour signaler des chats trouvés ou errants, toujours des fausses pistes.

Je ne trouve plus le courage de distribuer la centaine d’affichettes qu’il me reste. J’ai eu pas mal de témoignages de personnes dont le chat est revenu au bout d’un mois, de deux mois, de trois mois… Mais sur tous les chats perdus, ceux qui reviennent représentent quel pourcentage ? Je me raccroche à l’idée que son retour est toujours possible, mais il y a des jours sans :-( .

Bizarrement, j’ai fait développer les photos que j’avais prises de lui et de sa sœur lorsqu’ils sont arrivés chez nous il y a deux ans et demi. Je n’en ressentais pas le besoin avant. Il faut dire que Virgil prenait beaucoup de place ! Pas qu’il était gros, mais c’était un peu le clown de la troupe, il était excessif en tout : câlins compulsifs, périodes de jeux à cent à l’heure, besoin compulsif de sortir dehors. D’ailleurs, depuis qu’il est parti, les cinq autres chats ne demandent plus à sortir, même quand il fait beau.

Dans les jours à venir intègrerai certaines de ces photos dans l'album du blog, parce qu’elles sont vraiment chouettes.

Depuis le départ de Virgil (disparition ou départ, la question se pose encore, peut être a-t-il voulu tout simplement partir chez quelqu’un d’autre… pas facile à accepter ça non plus), les autres se sont rapprochés de nous et sont particulièrement plus câlin qu’avant. Très joueurs aussi. Ils ont comblé le vide laissé par Virgil, et ont l’air de vivre comme s’il n’avait jamais été là, même sa sœur ne semble pas le chercher. Elle a poussé quelques miaulement particulier mais était-ce pour Virgil, ou était-ce une demande pour sortir parce qu’il faisait beau, ou tout simplement l’expression d’un jeu en cours ?

Autant la mort soudaine d’Azlan nous a forcés à tourner la page et continuer sans lui, autant la disparition de Virgil et l’absence de piste ou de corps nous laisse dans l’attente. Il ne se passe pas un jour sans que l’on espère l’apercevoir dans un jardin ou sur le rebord de notre fenêtre. C'est usant. Mais on attend.


Publié dans Les chats de la maison

Partager cet article

Repost 0

Promenades à cheval en Bretagne

Publié le par Pupucefreewoman

Aaaahhh, l'été, les promenades à cheval dans les petits chemins de Bretagne, que de bons souvenirs !

Je ne peux pas réunir tous les bons moments de mes balades en un seul dessin (le T-shirt déchiré et le dos lacéré par les ronces d'un chemin trop, beaucoup trop étroit, par exemple ;-)). Cela donnera lieu à d'autres griffonnages...

Publié dans Chevaux au pré

Partager cet article

Repost 0

Que fait-il en mon absence ?

Publié le par Pupucefreewoman

Je me suis toujours demandée ce que pouvait bien faire mon chat dans la journée. J'ai mis une webcam dans notre chambre. C'est éloquent... ;-)


Publié dans Les chats de la maison

Partager cet article

Repost 0

Un p’tit coup d’bourre

Publié le par Pupucefreewoman

Woouuuaaaawwww, je descends tout juste de ma kawa, j’ai les yeux qui brillent !

Silencieux neufs, plus discrets que mes vieux machins troués, elle ronronne ma belle.
Pneus neufs, qui accrochent bien la route, mais gaffe à la pluie ce matin. Sauf que ce midi, grand beau soleil ! Alors forcément, remonter l’impasse qui mène à mon boulot bien sagement, c’était pas possible. A fond alors. C’est terrrrriblement exitant, la puissance, les accélérations, hmmm…

Bon j’ai quand même failli me gameller en rétrogradant un peu brusquement, c’était à deux doigts. Enfin, il y avait encore deux doigts, j’étais large ;-).

 J’adore cette moto. Surtout maintenant. Elle n’a jamais été aussi parfaite. Même plus besoin du starter le matin pour démarrer (vieux modèle ma EN500A, de 1990, elle marchait au super !). Réglages impeccables. Moteur souple. Conduite toute douce. Ya juste encore les vitesses qui accrochent un peu en rétrogradant. Trois fois rien ça. Et la selle à retaper : quand il a plu et que je m’assoie dessus, ya du jus vert qui ressort des craquelures sur les côtés, beurk.

 
Bon, faut que je me calme, me voilà toute émoustillée :-).

Publié dans Les chats de la maison

Partager cet article

Repost 0

Jeux de chats

Publié le par Pupucefreewoman

Je suis tombée dans le piège un jour : Oh il est rigolo ce jouet pour chat ! Regarde, la souris est collée au bout d’une tige, plantée dans un socle recouvert de moumoute. C’est génial, ils vont adorer !! J’achète !

Hé ben nan, pas du tout adoré, le bide même. Par contre, la boulette de papier que j’avais faite avec le jour d'avant de mon éphéméride, volée dans la corbeille, a donné lieu à des courses poursuites infernales dans le salon. Ah la boulette de papier (ou de papier aluminium, ça marche aussi), quelle merveille : la vitesse de déplacement – changeante selon la force du coup de patte-, le bruit qu’elle fait quand elle roule, son poids plume… Elle a toutes les qualités d’une belle vraie fausse proie. Vénus ma petite précieuse s’en donne à cœur joie en ce moment, et chose inédite, elle nous met à contribution pour la lui lancer. Elle nous la ramène fièrement, la dépose devant nous et pigne pour qu’on la relance.

Toujours dans le genre « pourquoi se ruiner » : le bouchon de liège attaché au barreau de chaise avec une ficelle. Quelle merveilleuse invention quand même. Un coup de patte, zou, le bouchon s’envole… mais il revient l’effronté. Recoup de patte, et rezou. Il s’entortille autour du pied de chaise, puis se désentortille et revient encore virevolter à portée de patte. Le liège, un bonheur pour croquer dedans et faire grincer ses dents. Les griffes s’y accrochent avec efficacité. Un jeu parfait quoi !

Encore une merveille de pas cher et fabuleusement ludique : le tournicoton. Je ne pense pas que tournicoton soit le vrai nom de la chose, mais ce mot me semble assez ludique pour bien l’illustrer. Il s’agit en fait des attaches qui maintiennent les fils d’alimentations de tout appareil électrique. Pilou en est dingue. Il les chasse, les trimbale, les envoie valdinguer. Il va même les piquer dans les tiroirs restés entre-ouverts. Le soir, on l’entend pousser des cris brefs, caractéristiques, qui annonce son arrivée, un tournicoton dans la gueule. Il le pose devant nous pour qu’on le lui lance, ou il repart et nous laisse le fruit de sa chasse en cadeau.

Bon, les petites souris multicolores du commerce remportent quand même un franc succès…

Publié dans Les chats de la maison

Partager cet article

Repost 0

On achète bien l’amour…

Publié le par Pupucefreewoman

Aujourd’hui je reçois une pub pour des voitures (je suis gestionnaire de flotte) et je lis :

…blablabla « ce ne sont pas moins de huit modèles qui vont vous permettre d’offrir à vos collaborateurs la chance de rouler dans de véritables véhicules d’exception. Vous ferez ainsi des heureux qui vous seront toujours reconnaissants et qui n’auront de cesse de dire : I love my boss ! ».

Ahahah.

Dans la même veine et à titre de simple particulier : « Offrez K…(cochonneries en chocolat) à vos enfants et blabla…». J’abrège mais en gros « ils vous aimerons plus ».
Ou encore : « Achetez Sh… (pâté pour chat) à votre chat, il aura le poil plus brillant et blabla… ». En gros il vous aimera encore plus lui aussi.

 
(d’où ma grosse blague habituelle : achetez K… à vos enfants et ils auront le poils plus brillant)

 
Super message : pour être aimé, il faut acheter. Et ceux qui ne peuvent pas se les payer, ces saloperies, personne ne les aime alors ?

 Ca serait pas notre tête qu’on est en train de se payer ?

 Pire, sommes-nous désespéré au point d’y croire ?!

Publié dans News

Partager cet article

Repost 0