Ras la casquette de la colerette

Publié le par Pupucefreewoman

 

Ouais, parfaitement, ras la casquette de la colerette ! Iléna en a eu marre, elle a donc trouvé un moyen d'enlever cette satanée "#:-E***/:-Q!#**! de colerette qu'il l'empêchait de jouer, de se nettoyer le numéro et d'arracher les fils de son bidon.

 

Nous avons donc retrouvé Iléna sans sa colerette, courant comme une dératée à fond les manettes dans le salon, le numéro certainement bien nettoyé et ses fils de suture... enlevés.

 

C'était dimanche, j'ai donc eu l'idée de chercher dans ma boite à supers pansements (encore merci Lolette ;-))) ce que j'allais coller sur le bidon d'Iléna pour protéger la plaie en attendant lundi matin. Des strips, ah ba tiens pourquoi pas. Hop une compresse imbibée de désinfectant, parce que la langue d'Iléna avait certainement dû trainer à toutes sortes d'endroits avant d'atterrir sur la plaie et voilà les grognements qui commencent. Heureusement j'avais remis la colerette, sinon je n'aurais aujourd'hui plus de main pour vous écrire.

 

Imaginez-moi assise avec sur mes genoux la nénette maintenue en extension par ma main gauche, ma main droite en approche vers la plaie du bidon tenant tant bien que mal la petite bande autocollante. Evidemment au premier contact ma main fut interceptée par quatre pattes féroces sur fond de grognements menaçants. Le strip s'entêtait à ne pas adhérer au bidon et a fini collé sur mes doigts.

J'ai donc cherché autre chose et j'ai trouvé un pansement transparent harchi fin et harchi adhésif, maintenu par un cadre en papier qui permet une pose facile. Si le patient est consentent ça doit bien marcher. Dans mon cas, vous pensez bien qu'il m'a fallu plus d'un essai, des trous dans la main et des cris (les siens et les miens réunis, tous en coeur, nous criions notre ras le bol de la situation) pour en arriver là :

 

Ras la colerette 2 16fev14

 

Au moins la plaie était protégée peu importe l'endroit où trainait le bidou.

 

Lundi matin, Iléna est allée chez Dr Chat pour un examen de la situation. Pas de dégât majeur, un coup de pssshhhhit argenté,  un resserrage de colerette et hop cocotte tu nous gardes ça comme ça encore quelques jours.

 

Ras la colerette 3 16fev14

 

Le soir on a fait des crêpes, c'était la fête :-)

 

Demain, vous saurez pourquoi Gally est très très très très très désolée, tellement désolée...

 

 

Publié dans Les chats de la maison

Commenter cet article

Pascalevdb 19/02/2014 19:00


Bah !!!! Mais c'est pire qu'une guerre, chez to ! Elle a du répondant, la belle ! Ca m'en rappelle une autre, ça !

clo de tahiti 19/02/2014 06:55


Avec Simba, je n'ai jamais eu le temps de le photographier avec la collerette, lol

Pupucefreewoman 19/02/2014 12:28



 Essaie le mode rafale la prochaine fois pour voir



MiC 18/02/2014 23:09


j'adore ton sens du suspense...... ça c'est du cliffhanger !

Pupucefreewoman 19/02/2014 12:27







caramelou le rouquin 18/02/2014 21:11


Il faut avoir un amour chevillé au corps pour soigner ces sales bêtes  !!

Pupucefreewoman 19/02/2014 12:27



une bonne dose oui !



anne isabelle 18/02/2014 16:59


vu la tête d'Iléna la bataille fut rude!


elle a l'air d'avoir un foutu caractère Doly est du même genre!!!

Pupucefreewoman 19/02/2014 12:26



Je crois bien que je ne connais pas de nénette qui ne soit pas un peu comme ça